Conclusion: habiter les montagnes d’aujourd’hui et de demain