Arbitrage sans arbitre: le role nomotrophique des joueurs