Une revanche de Platon laissée dans l'ombre: Koyré et le Dieu de Galilée