Quand le terrain est raconté. L’ethnographie comme co-construction de la mémoire ouvrière d’une aire post-industrielle italienne